News

Dressage : et la France dit « waouh ! »

Deux cavalières françaises de Dressage ont fait le déplacement à Caen en ce début de semaine pour les épreuves préparatoires des Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie : Julia Chevanne, venue avec Luciano 182, qui fait partie de la liste des onze chevaux du groupe JO/JEM de la Fédération française d’équitation, et Alizée Froment, venue avec Ehrendorf et Mistral du Coussoul.

Dressage : et la France dit « waouh ! »
© PSV Photos

« Le week-end dernier, nous étions à Rotterdam, où cinq cavaliers participaient à une Coupe des nations, ils ne pouvaient donc pas être ici aujourd’hui. Nous avons donc ici une cavalière de grande expérience, Julia Chevanne, qui fait partie du groupe des onze, et une un peu moins expérimentée à ce niveau, Alizée Froment. Mais le groupe reste ouvert, on ne sait jamais », explique Emmanuelle Schramm, DTN adjointe en charge du dressage, venue pour l’occasion avec l’entraîneur de l’équipe de France Jan Bemelmans et le chef d’équipe Alain Francqueville. À soixante jours des Jeux, Emmanuelle Schramm a fait le déplacement jusqu’au Stade d’Ornano de Caen piur prendre le pouls de cette grande répétition générale. « C’est très beau. Nous sommes venus prendre nos marques, voir comment sont logés les chevaux, repérer les emplacements des camions, prendre connaissance des distances, des timings entre les carrières. Nous savons que ce n’est pas tout à fait fini, mais l’essentiel y est. C’est cela que nous sommes venus chercher, car parmi les deux chevaux présents, un seul est dans le groupe JO/JEM : ce n’est donc pas forcément pour les familiariser que nous sommes ici. C’est davantage pour prendre des renseignements techniques pour se rassurer, mieux organiser le déplacement de toute l’équipe de France. »

À peine arrivée, Emmanuelle Schramm a immédiatement envoyé une photo à l’ensemble du groupe des onze. Les réactions ne se sont pas fait attendre ; elles sont unanimes : « Waouh ! Ils ont hâte d’y être, ils voudraient être là. Nous allons débriefer et leur dire que le terrain est impressionnant, et que le sol a l’air vraiment bon, par exemple. Il y a beaucoup de confort pour les chevaux. Nous avons pu constater qu’il y avait beaucoup de carrières de détente. Le jour J, ce qui va tout changer, c’est l’ambiance. Là, ce sera sûrement très impressionnant. »

Cliquez ici pour retrouver toutes les informations, les starts lists, les résultats et les scores en direct des épreuves préparatoires

Back to the news list