News

Cédric Lyard en forme

En selle sur Cadeau du Roi, Cédric Lyard, deuxième Tricolore à prendre le départ pour l'équipe de France, a dessiné une très belle reprise. Dynamique et concentré, son gris a séduit les juges. Le couple signe ainsi un Dressage à 47,3 points, l'une de ses meilleures performances.

Cédric Lyard en forme
© PSV Photos

Comment analysez-vous votre reprise ?

Mon cheval a été un peu surpris avant d'entrer sur le rectangle de Dressage à cause des applaudissements, car nous n'avons pas vraiment l'habitude. Malgré tout, il s'est très bien comporté et je suis très satisfait de son comportement et de sa reprise. Pour une fois, j'ai réussi à me servir de son gaz pour le rendre un petit peu brillant. J'ai essayé d'aller chercher mes points, je me suis dit que c'était le jour pour ça. J'ai trouvé le cheval brillant, c'est sans doute la meilleure reprise qu'il m'ait fait depuis que je le monte en 4*. Donc je suis vraiment ravi. Ensuite, je pense qu'il peut encore se libérer davantage au trot moyen, mais je suis très satisfait de lui et de sa prestation.

Quels sont les points forts du cheval sur lesquels vous pouvez compter ?

Il fait tout bien normalement, son défaut c'est souvent son cavalier ! (rires) Quand le cavalier ne monte pas bien, il fait des erreurs. Mais en ce moment, il va vraiment de mieux en mieux. C'est un gros galopeur. C'est un Pur-sang, un véritable cheval de course, donc ce qu'il réussit très bien en général, c'est le Cross. Ce terrain devrait lui convenir, car si le Cross fait vraiment la différence au niveau du temps, cela devrait vraiment être son point fort. Nous ne sommes pas à l'abri d'une bêtise, mais je suis confiant.

En ce qui concerne le Cross justement, est-ce que vous envisagez les options courtes ?

Les cavaliers de toutes les nations s'accordent à dire que c'est un Cross difficile, mais très bien construit et très sautant, qui donne vraiment envie. Nous espérons qu'il va privilégier les galopeurs et les chevaux de Cross. J'avais été à Jerez, il y a très longtemps, et il y avait deux voies rapides qui n'avaient pas été tentées. Je ne pense pas que ce sera le cas ici. Quand on a fait la reconnaissance, on s'est dit que tout était jouable. Effectivement, c'est un gros niveau, mais toutes les options rapides peuvent se tenter. Tout paraît difficile, mais assez clair pour les chevaux. S'ils comprennent bien et que nous montons correctement, ça devrait aller.

Quelles sont les principales difficultés de ce Cross ?

C'est un parcours qui commence assez fort avec trois obstacles de volée pour commencer, dont le numéro 2 qu'il faut déjà bien soigner, et le numéro 3 qui est déjà très gros. La première combinaison survient très tôt en numéro 4 : un double de pointe qui est technique. La deuxième combinaison arrive en numéro 6 et l'on enchaine avec un gué. Déjà, dans les trois premières minutes du Cross, on a de grosse difficultés. Ensuite les deux gués me paraissent abordables. Il y a une combinaison un petit peu plus haut dans le parcours avec un gros saut et un directionnel qui est un petit peu délicat. Tout est sur le même niveau, c'est très linéraire comme parcours. Tout est difficile, mais très sautant et très bien construit.

Back to the news list